roman

traduit de l'italien par

Dominique Vittoz

IL NEPOTE DEL NEGUS

Sellerio, Palerme, 2010.

Fayard, 2013.

Que voilà un récit drôle et plaisant. Nous sommes à Rome, et à Vigàta, en 1929, alors que l'Italie s'épanouit (?) dans le rayonnement de l'infaillible Duce. Ce roman épistolaire et … téléphonique, nous entraîne dans les aventures d'un personnage débrouillard et fougueux, Grhané Solassié Mbssa, prince éthiopien, qui veut parfaire son éducation à l'Ecole des Mines de Vigàta. Dès lors le Ministère des Affaires Etrangères pilote le projet, s'adjoignant les services du Préfet, du Commissariat, d'espions parmi les étudiants. Il faut installer le Prince de la meilleure façon, accéder à ses moindres désirs, le combler pour mieux exploiter sa reconnaissance . Mais le garçon est un filou. Il va mener son monde par le bout du nez, sans rien accorder, monnayant sans vergogne ses prestations. C'est hilarant, autant les situations que les courriers que s'échangent tous les hauts personnages.

A lire.

Retour à l'accueil