Les affligés de Chris Womersley

roman

Traduit de l'anglais (Australie)

par Valérie Malfoy

Albin Michel, 2012

pour la traduction française.

Edition originale parue sous le titre:

BEREFT

Chez Scribe, Australie, en 2010.

Il était une fois un garçon qui adorait sa petite sœur, qui cédait à tous ses caprices, qui la dorlotait depuis le jour béni où elle avait enfin cessé d'hurler, quand leur mère avait déposée dans les bras du garçon de 4 ans, ce bébé hurleur que rien ne pouvait calmer et qu'elle s'était sentie enfin rassurée.

Elle l'appelle Pim, Quinn étant bien trop difficile à prononcer. Elle, c'est Sarah. Il y a un frère aîné, William, un temps rival de son cadet pour plaire à la gamine mais qui se lassa vite. Le papa Nathaniel est avide de choses extraordinaires, inouïes. La maman leur lit beaucoup de contes, de documents hérités de la bibliothèque paternelle.

Hélas, comme dans toute belle histoire, quelque chose va déraper, et ce sera la fin. Sarah morte, Quinn enfui, William quittera ce foyer déglingué et les deux parents survivront 10 ans, sombrant peu à peu.

La guerre de 14-18 fait rage sur le sol européen. Quinn s'engage. Il quitte l'Australie pour aider ceux du vieux continent. Là un autre cauchemar l'attend, qui ne cessera de le hanter, même une fois de retour et en sécurité.

C'est pendant cette période qu'il rencontre une médium qui lui confie un message de l'au-delà où sa petite sœur lui réclame justice.

Dans sa ville natale, née de la ruée des chercheurs d'or, il ne survit que grâce à la futée Sadie Fox, orpheline de 12 ans, pourchassée par un prédateur, qui vit de larcins et épie ses concitoyens. Personnage attachant, si fragile et si forte...

Voilà un très beau roman, qui mêle cruauté, candeur, fatalité, magie noire et magie blanche. Lisez-le, vous passerez un bon moment, malgré la noirceur de certains personnages.

Retour à l'accueil