Les perles de la Moïka de Annie Degroote

Presses de la Cité, 2013.

Deux grandes parties dans ce roman: Destinées et l'Exil.

L'héroïne en titre, Ana, est amenée à rencontrer un metteur en scène russe Alexeï qui désire la diriger dans la pièce d'Anton Tchekhov, la Cerisaie. D'ascendance russe par sa mère, blessée d'avoir été ignorée de celle-ci, elle rejette tout ce qui est russe. Mais elle est viscéralement comédienne et rêve d'incarner Lioubov, ce rôle lui apporterait la gloire qui lui fait défaut depuis vingt ans.

Parallèlement à son aventure théâtrale elle voit sa vie intime bouleversée par un coup de fil: sa mère qu'elle croyait morte, réapparaît dans une maison de long séjour la Villa russe.

Sophia, la Grande Duchesse pour les autres pensionnaires, a entamé le récit des fastes de la Russie de Nikolaï II que sa famille a fréquenté.

Dès lors Ana va apprendre les origines cachées, les secrets, les non-dits et comprendre la signification de cette perle qu'elle possède et dont elle a vu le pendant dans une exposition.

Tour d'horizon des 150 ans passés, abus de pouvoirs successifs, millions de morts, famines, guerres, exils, camps, Russie blanche, rouge, éternelle...

Retour à l'accueil