Le procès de la momie de Christian Jacq

Roman

XO Editions, 2008

1821, Belzoni s'installe à Londres pour exposer toutes les découvertes rapportées d'Egypte. En parallèle il vend des petits objets porte-bonheur afin d'avoir les moyens du train de vie qui doit lui ouvrir les portes de la haute société. Mais la haute société ne veut pas de lui, assimilé à un aventurier et le renvoie à sa roture...

Parmi les spectacles proposés pour allécher le chaland figure le déshabillage d'une momie. Elle est d'une remarquable fraîcheur et ses atours se vendent comme des petits pains; quant au cadavre il part avec un médecin légiste curieux de percer les mystères de l'embaumement. C'est là que frappe la malédiction: tous ceux qui ont de près ou de loin touché les restes millénaires meurent ou sont frappés de paralysie, catalepsie ou d'un syndrome qui s'en approche.

L'inspecteur Higgins mène l'enquête.

Détails peu ragoûtants de l'usage culinaire, curatif des momies aux siècles passés, de leur commerce et des faux qui vinrent grossir le négoce florissant...

Retour à l'accueil