L'égaré de Lisbonne de Bruno d'Halluin

roman

Gaïa Editions, 2014.

Ce roman est celui d'un homme avec toutes ses contradictions et celles de son temps,(le XVIe siècle) qu'il a fait siennes, un égaré. Il bat son esclave, comme se doit tout bon maître de le faire. Pourtant il lui est très attaché et ne se résout pas à l'éloigner trop, même quand l'impensable lui est révélé... Il bat son épouse, quand il ouvre les yeux malgré lui sur son infidélité... Il la chérit par ailleurs. Il laisse sa femme éduquer leurs deux filles, alors qu'il aimerait s'en mêler, les accompagner au marché. Mal lui en prend le jour où il file l'aînée... Il s'embarque sur un bateau, lui qui n'a pas le pied marin, car il veut vérifier l'enseignement cosmographique de son vénéré maître. Il a dû se convertir au Christianisme mais subit les sarcasmes puis les violences des antisémites patentés. S'il a appris la médecine il ne la pratique qu'à reculons, d'ailleurs mise à part la saignée, panacée universelle, on ne le voit ni herboriser, ni soulager ses contemporains. Et pourtant ce personnage est attachant, on suit ses aventures maritimes et sa vie à Lisbonne avec grand intérêt. Il croise les grands découvreurs de nouvelles terres, suit avec passion le tracé des nouvelles cartes, subit le grand tremblement de terre et la peste, et poursuit son rêve de paradis terrestre, auquel il a goûté à Vera Cruz... Il nous fait voyager, découvrir d'autres mœurs, d'autres temps...

A lire.

Retour à l'accueil