Les souffleurs de verre de Daphné du Maurier

Titre original de l'ouvrage en anglais:

The Glass-Blowers

Pour la traduction française:

Editions Albin Michel, Paris, 1964

Pour la présente édition:

Edition Phébus, Paris, 1998

roman

Traduit de l'anglais par

Catherine Grégoire

Des origines françaises de la famille de la romancière anglaise, où comment à partir de souvenirs lointains bâtir une saga familiale.

La période traitée s'étend du règne de Louis XV au règne de Bonaparte soient environ quatre générations de verriers. Les us et coutumes de ces artisans artistes sont reconstitués en détail; on vit dans leurs communautés, participe aux travaux annexes, s'émeut de leur pauvreté, de leur précarité et ne s'étonne qu'à peine de leur participation aux exactions commises au nom du nouveau régime... Ils vivent en Normandie, dans la Sarthe quand les départements font leur apparition...

La fratrie est composée de cinq frères et sœurs. Robert l'aîné des Busson, maître verrier a la folie des grandeurs (voilà l'ancêtre de la branche anglaise). Pierre, notaire, humaniste, désintéressé démêle les affaires des plus pauvres, Michel, verrier, révolutionnaire fait des pillages à la tête de ses gardes nationaux, voilà pour les trois hommes. Puis viennent deux filles: Sophie, et Edmée. Edmée est la plus jeune sœur, elle croit sincèrement aux avancées révolutionnaires et déchante à l'avènement de Bonaparte: dix ans après une nouvelle classe d'aristocrates s'est constituée... La narratrice Sophie Busson, veuve Duval est âgée de quatre-vingts ans lorsqu'elle entreprend d'écrire ses souvenirs, en 1844; elle seule survit de sa nombreuse fratrie...

A lire.

Retour à l'accueil