Skazka en russe.

Ecrit à Berlin en 1926.

Paru en 1926 dans le quotidien émigré Rul', repris dans le recueil Vozvrashchenie Chorba en 1930.

Traduit de l'anglais (A Nursery Tale), Conte de ma mère l'oie figure dans le recueil L'extermination des tyrans (Julliard, 1977, traduction de Gérard-Henri Durand, repris chez Presses Pocket, 1984)

Editions Gallimard, 2010, pour la présente édition.

14 pages.

Erwin est un jeune homme maladivement timide qui est incapable d'aborder une femme. La seule fois où il s'y est risqué, poussé par des compagnons moqueurs, il s'est fait rabrouer.

Depuis, il se constitue un harem virtuel au cours de ses voyages en tramway. Il panache ses conquêtes: rousses ou brunes, élancées ou boulottes, s'il les trouve jolies, il les enrôle.

Un beau matin sa folle imagination lui fait rencontrer le diable en personne qui lui met un marché en mains. Le défi semble si facile que notre héros tope dans la main tendue...

Retour à l'accueil