Venetsianka écrite en russe en 1924, publiée en 1990.

28 pages.

Histoire d'une supercherie où celui qui a voulu tromper le destinataire du tableau se trouve trompé à son tour par le faussaire qu'il a engagé et qui n'est autre que le fils du propriétaire de la toile. Tel est pris qui croyait prendre...

Retour à l'accueil