Le passager d'Istanbul de Joseph Kanon

roman

Titre original: Istanbul Passage

Editeur original: Simon & Schuster UK Ltd, 2012

Traduit de l'anglais (Etats-Unis)

par Lazare Bitoun

Editions du Seuil, 2014

Voici un livre très déstabilisant parce que l'auteur, grâce à son talent, nous fait regarder de l'autre côté du miroir, nous oblige à considérer le point de vue du mal, de l'ignoble avec les yeux de celui qui, à son corps défendant, va se prendre d'amitié pour un homme qui représente ce qu'il y a de plus abject.

Fin de la guerre 39-45. Une organisation se dévoue pour envoyer en Palestine des bateaux de migrants juifs, réchappés des camps de la mort. Les rafiots coulent parfois; ils sont bloqués, obligés de faire demi-tour... Une jeune femme sombre peu à peu dans la folie après avoir pleuré des dizaines d'enfants auxquels elle n'a pas pu porter secours.

Pourtant, quand elle avait foulé le sol de la Turquie, fuyant les nazis d'Allemagne, elle avait connu un intense bonheur dans cette même ville, Istanbul...

Aujourd'hui c'est son mari qui est chargé d'escorter un réfugié roumain. Mais à la réception du bateau, il manque de peu de perdre la vie, avec son protégé...

Là commence une traque de la vérité: pourquoi l'a-t-on visé? Qui est le roumain qu'il doit convoyer? Comment se sortir de ce piège?...

Roman époustouflant, qui tient en haleine, avec la Turquie pour décor, ses palais, ses jardins, son histoire...

A lire.

Retour à l'accueil