Actes Sud 1985,1986,1988, 1989, 1990 et 1991.

Edition préparée à l'occasion du quatre-vingt-dixième anniversaire de Nina Berberova, 1991.

L'Accompagnatrice

roman traduit du russe

par Lydia Chweitzer

1934

Une jeune femme née des amours tardives et répréhensibles (selon la morale de l'époque) d'une mère presque quarantenaire et d'un père encore adolescent, vivra cachée de la bonne société pour que sa mère, professeur de piano, puisse continuer à avoir ses entrées dans les grandes familles et donner des leçons à leurs rejetons. Leur survie à toutes les deux en dépend... Le jour où son existence éclate au grand jour sa mère perd ses élèves, sauf Mitenka, génie très inadapté à la vie sociale... Bientôt Sonetchka doit gagner sa vie. Elle joue du piano dans des usines, des clubs. En ce début de période révolutionnaire, elle crie famine et n'est vêtue que de vêtements miséreux. Mitenka l'introduit auprès de Maria Nikolaevna Travina, cantatrice de renom. Celle-ci rayonne et tout son univers respire l'opulence. Elle est mariée à un commissaire de la révolution qui approvisionne largement leur foyer... Sonetchka va dès lors suivre le couple dans leurs pérégrinations et monter sur scène, dans l'ombre de la diva. Pétersbourg, Moscou, Milan, Paris... . Sa petitesse l'insupporte, elle voudrait qu'on l'applaudisse aussi pour ses performances d'accompagnatrice mais elle reste transparente... Partagée entre son admiration pour sa chanteuse et son envie de la voir disparaître elle l'espionne et pense dénoncer ses rendez-vous galants... Belles descriptions de la société frivole et en miroir de celle qui se bat pour survivre. Sonetchka issue de l'une vivra au milieu de l'autre mais restera une réprouvée, malheureuse, ignorée... Beau portrait de femme.

Roquenval

roman traduit du russe

par Luba Jurgenson

1936

Un adolescent exilé de Russie, passe l'été dans un château d'Ile-de-France, invité par un camarade de Lycée. Cela réveille les souvenirs de sa petite enfance enfouis sous les strates des événements de l'exil et du temps qui a passé... Il se trouve que l'aïeule qui demeure en permanence au château est venue de Russie il y a bien des lustres...

Le Laquais et la putain

roman traduit du russe

par Lydia Chweitzer

1937

Destinée sombre d'une jeune femme qui quitte la Russie pour fuir les bolcheviks et termine à Paris, qu'elle imaginait ville de cocagne... Amer, désespéré...

Astachev à Paris

roman, version française établie

avec le concours de l'auteur.

1938

Un homme jeune se fait materner par la veuve de son père et par sa mère. Il se plaît en compagnie de la première qui a une vie sociale et ne rend au chevet de la seconde qu'à contrecoeur. Egoïste patenté il ne trouve le bonheur qu'en satisfaisant ses appétits et sacrifie sans état d'âme une jeune femme qui avait eu le malheur de le prendre pour béguin.

La Résurrection de Mozart

roman traduit du russe

par Luba Jurgenson

1940

Des exilés russes vivent leurs derniers instants de quiétude en France, avant la débâcle et la fuite devant l'avancée des troupes allemandes.

De cape et de larmes

roman traduit du russe

par Luba Jurgenson

1941

Une fillette part en exil avec son père. En Russie sa sœur aînée vit en union libre avec un acteur déjà marié. Devenue grande l'enfant retrouvera à Paris cet homme dont elle s'était éprise bien des années auparavant.

Le roseau révolté

roman traduit du russe

par Luba Jurgenson

1958

Une femme devient le jouet d'une autre femme qui a épousé l'homme qu'elle avait aimé autrefois et dont la guerre l'avait séparée. Elle se révolte avant le drame final...

Le Mal noir

roman traduit du russe

par Luba Jurgenson

1959

Un homme dont l'âme a été blessée à jamais par la disparition de sa femme, tente vainement de renouer des liens affectifs. Désespéré...

Retour à l'accueil