Elisabeth Ire de Guy Gauthier

L'aube de la puissance britannique.

Roman

Pascal Galodé, éditeur, 2014

Henri VIII régna en despote sur l'Angleterre. Il tourna le dos au Pape quand celui-ci lui refusa de divorcer de Catherine d'Aragon (dont il avait une fille, Marie Tudor. Le roi décida de renier le pape et donc le catholicisme. Il accommoda sa religion d'état, l'anglicanisme de vestiges du catholicisme et de fortes inspirations protestantes. Le roi se proclama chef suprême de la religion anglicane. Mais Anne Boleyn, pour laquelle il a déclenché tout ce séisme, ne lui donnera qu'une fille, née en 1533, Elisabeth Tudor. Henri VIII fait décapiter Anne Boleyn et convole avec Jane Seymour. Un fils naît en 1537, Edouard. Sa mère meurt d'une fièvre puerpérale. Henri qui tenait éloignées ses filles s'en rapproche. Anne de Clèves, épousée sans l'avoir jamais rencontrée lui déplaît. Il fait annuler son mariage mais la dote d'un palais et d'une rente viagère. Elle aura de bonnes relations avec Marie et Elisabeth. En 1540, Henri VIII épouse Catherine Howard, qui sera bientôt exécutée. En 1543, il épouse Catherine Parr, revoit l'acte de succession, réintègre ses filles à la suite de son fils pour lui succéder sur le trône d'Angleterre si besoin était...

Henri VIII meurt en janvier 1547, après trente-huit ans de règne. Edouard VI lui succède mais meurt rapidement, à l'âge de seize ans, sans descendance. Marie Tudor est intronisée reine. Elle épousera Philippe II d'Espagne et mourra à l'âge de quarante-cinq ans, après seulement cinq ans de règne, sans descendance.

C'est au tour d'Elisabeth de monter sur le trône, à vingt-cinq ans. Elle y restera près de quarante-cinq ans. Sous son règne, l'Angleterre sera alliée puis combattra l'Espagne de Philippe II. Elle s'opposera à l'Irlande dont elle soumettra les révoltes, et à l'Ecosse de Marie Stuart qui finira décapitée, après moult trahisons envers Elisabeth...

C'est son fils, Jacques Stuart qui reprendra le flambeau à la mort d'Elisabeth, célibataire, sans descendance...

Passionnant, à lire.

Retour à l'accueil