Henri IV et la France réconciliée de Gonzague Saint Bris

Editions SW-Télémaque, 2009

Jeanne d'Albret donne naissance à un fils le 13 décembre 1553, qui sera prénommé Henri, en hommage à son grand-père maternel, Henri d'Albret, roi de Béarn et de Navarre. Par son père Antoine, duc de Bourbon et de Vendôme, l'enfant est cousin du roi de France. Henri II est d'ailleurs aussi le neveu d'Henri d'Albret et après une petite enfance en Béarn où il partagera la vie au grand air des petits paysans, le garçon sera élevé à la cour de France avec ses cousins, dont Marguerite, sa future épouse. Dès l'âge de huit ans il bénéficiera d'une éducation soignée, suivra la cour en déplacement à travers la France, apprenant à en connaître la géographie et les particularités. Mais Jeanne d'Albret qui s'est convertie à la religion réformée, ne veut plus de l'influence de la très catholique Catherine de Médicis sur son fils et elle l'enlève. Il vivra désormais à la cour de Pau où règne sa mère depuis la mort de son grand-père. Henri va s'efforcer de réconcilier son peuple qui pour partie se révolte, n'acceptant pas de suivre sa souveraine dans le protestantisme. C'est aussi la guerre entre les troupes catholiques de la Régente Catherine et celles du parti protestant. Le 8 août 1570, la paix de Saint-Germain-en-Laye est signée. En gage Marguerite de Valois est unie à Henri d'Albret, comme le voulait le défunt roi, Henri II. Le contrat de mariage est signé le 11 avril 1572. Il a fallu l'accord de la Sorbonne car les mariés sont cousins. Le 9 juin Jeanne d'Albret rend l'âme et son fils Henri lui succède sur le trône de Béarn et de Navarre. Le 18 août le mariage est célébré. Seule la mariée assiste à la célébration religieuse en la cathédrale. Les jours suivants les banquets se succèdent. La réconciliation entre les deux tendances religieuses est en bonne voie. Hélas par un malheureux concours de circonstances des événements tragiques aboutissent à la nuit de la Saint-Barthélemy où presque tous les compagnons d'Henri sont assassinés, le 24 août 1572. Charles IX, Catherine de Médicis, déchaînent les foules et d'autres villes que Paris sont touchées par les massacres. Si Henri sort vivant de l'aventure il n'en est pas moins privé de sa liberté de mouvement. Comment quitter les Tuileries sans risquer de se faire assassiner? Il complote avec les soutiens qui lui restent et réussit à rejoindre ses terres, en 1576. Henri III a succédé à Charles IX...

Il faut dire un mot des relations amoureuses du couple Henri- Marguerite. Mariée contre son gré à ce cousin qu'elle n'aime pas, alors âgée de 18 ans, Marguerite de Valois a ses amants dont Turenne, comme Henri a ses maîtresses, nombreuses. Mais Henri III ne supporte plus les rumeurs dont bruisse la cour et il chasse sa sœur qui part en exil à la forteresse d'Usson, en Auvergne, en 1586. Elle n'aura pas de descendance. Henri, lui, en engendrera une, nombreuse. Il reconnaîtra ou légitimera Hervé Barré, né en 1575 de Louise Barré; César de Vendôme, né en 1594, Catherine de Bourbon, née en 1596, future Duchesse de Lorraine, épouse de Charles II, Alexandre de Bourbon, né en 1598, futur Grand Prieur de France, tous les trois de Gabrielle d'Estrées; Henri de Verneuil, né en 1600, mort en bas âge, Gaston-Henri de Bourbon, né en 1601, futur Duc de Verneuil, Gabrielle-Angélique de Verneuil, née en 1603, future Duchesse d'Epernon, tous trois d'Henriette d'Entragues; Antoine de Bourbon, né en 1607, futur Comte de Moret, de Jacqueline de Bueil; Jeanne-Baptiste de Bourbon, née en 1608, future Abbesse de Fontevraud, Marie-Henriette de Bourbon, née en 1609, future Abbesse de Chelles, toutes deux de Charlotte des Essarts. Ses enfants seront élevés au château de Saint-Germain-en-Laye où les rejoindront plus tard ceux issus du mariage avec Marie de Médicis... Pendant toutes ces années la guerre civile continue de ravager la France et si Henri de Navarre est de venu l'héritier présomptif d'Henri III son cousin, qui ne peut engendrer de descendance, les protestants et les catholiques n'en demeurent pas moins ennemis. La reine Elisabeth d'Angleterre envoie des subsides aux troupes réformées, tandis que Philippe II d'Espagne soutient les catholiques... En 1588, le Duc de Guise est assassiné sur ordre d'Henri III. Catherine de Médicis meurt. Le roi de France et le roi de Navarre se rencontrent à Plessis-les-Tours, le 30 avril. Henri III est assassiné le 2 août. La veille Jacques Clément lui a ouvert le ventre à coups de couteau. Avant de s'éteindre, Henri III adoube son cousin Henri de Navarre devant les gentilshommes de sa cour; Henri III de Navarre devient le roi Henri IV, de France. Hélas la Ligue se choisit le cardinal de Bourbon pour roi, sous le nom de Charles X, et la guerre civile continue de plus belle. Henri IV est empêché de rentrer dans Paris. Il en fait le siège. Le 25 juillet 1593, le roi abjure la religion protestante, lassé de cette guerre de cinq ans, qui finit de dévaster son royaume déjà lourdement affaibli. Quelques mois plus tard, le 27 février 1594, Henri IV est sacré à Chartres. Il fait son entrée solennelle à Paris, le 22 mars. Le 18 septembre 1595, le pape reconnaît la légitimité d'Henri IV comme roi de France. L'Edit de Nantes est proclamé le 13 avril 1598. Il accorde le droit de culte, des droits civils et politiques aux protestants. Et met fin à cette très longue et très dévastatrice guerre de religion, pour un petit siècle... Marguerite sera répudiée en 1599, le mariage annulé le 17 décembre. En 1600, le 5 octobre, mariage d'Henri et de Marie de Médicis, après que la mort eût emporté Gabrielle d'Estrées. En effet Henri était décidé à l'épouser malgré l'avis contraire de son entourage. Le sort de la France en eût été changé... Henri IV gouvernera entouré de ministres protestants et catholiques. Son principal confident sera Sully, qui échappa aux massacres alors qu'il était un tout jeune homme, en se cachant dans les combles d'un pensionnat. Sous le règne d'Henri la France se redressa, les finances furent assainies, l'agriculture modernisée. Proche du peuple, ayant beaucoup souffert des dissensions religieuses, le roi fit son possible pour améliorer le sort des paysans et petites gens... En 1610, le 14 mai, Henri est assassiné par Ravaillac, frère convers en rupture de banc, qui se disait envoyé de Dieu...

Passionnant, à lire.

Retour à l'accueil