Titre original: The Lost Souls of Angelkov, 2012

Traduit de l'anglais (Canada)

par Natalie Zimmermann

Editions Les Escales, 2015

Ce roman se situe au dix-neuvième siècle, entre la Sibérie, Saint-Pétersbourg et un domaine dans la province de Pskov. Toute l'intrigue démarre par l'amitié interdite entre une jeune princesse, esseulée et une misérable serve du même âge. Elles seront séparées, la jeune paysanne vendue avec son petit frère. Antonina quant à elle devra épouser un comte richissime pour couvrir les dettes du prince. Elevée sans sa mère, elle a été à la rude école de ses trois frères qui lui ont appris à chasser et boire cul sec la vodka. Bientôt mère d'un garçonnet, elle vit sa maternité comme un vrai bonheur. Mais la vodka lui est de plus en plus indispensable...

Au domaine, les serfs sont maltraités par l'intendant. Antonina obtient de son mari qu'il soit remplacé par Gricha, tonnelier qui sait lire et compter, érudition indispensable pour la gestion du domaine...

Servage, Sibérie et camps de prisonniers, despotisme, enlèvements d'enfants, et la musique...

C'est beau, la dramaturgie tient en haleine tout au long des cinq-cents feuillets qui défilent.

A lire.

Retour à l'accueil