Editions Métaillé, 2010

et Audiolib, 2010

Traduit de l'islandais par Eric Boury

Texte intégral lu par Jean-Marc Delhausse

L'enquête policière est menée par le commissaire Erlandur. Il a constaté la mort par pendaison de Maria, laquelle aux dires de ses amis et de son mari ne s'est jamais remise du décès de sa mère. Son enquête entraîne le policier dans des milieux qu'il ignorait totalement, celui de la foi et celui des spirites. Il est confronté à de vieilles enquêtes qu'il rouvre, celles de disparitions inquiétantes. Il est replongé dans ce qui fut le drame de sa vie, la perte de son jeune frère, lors d'une tempête. Il éprouve le besoin de retourner à ses racines, dans l'est du pays pour y sentir la vie d'avant...

L'enquête est toute en finesse, la confrontation de l'inspecteur avec ses grands enfants et son ex-compagne alternent avec le récit de ses investigations et permet de respirer...

Les descriptions des lacs islandais nous font mieux appréhender le facteur nature et tout ce que ce roman lui doit. La lecture apporte de la poésie à tous ces noms de lieu tellement difficiles à déchiffrer, elle participe à l'enchantement que l'on ressent, au dépaysement...

A écouter ou à lire...

Retour à l'accueil