Je m'en vais de Jean Echenoz
Les Editions de Minuit, 1999
Prix Goncourt, 1999

Ferrer, galeriste routinier, décide de rompre avec ses vieilles habitudes et sa femme. Il est accueilli par une autre femme avant de partir pour le Grand Nord, à la recherche d'une épave emplie d'antiquités, un vrai trésor.

D'abord, il y a l'aventure et les aventures de Ferrer, qui aime beaucoup les femmes et beaucoup en changer. Ensuite et surtout, il y a la complicité que le conteur créée avec son lecteur. Il le prend à témoin, s'en fait un confident, l'amène à considérer le héros avec du recul. C'est très plaisant à lire. On se dédouble, on a deux rôles. L'auteur en fait grand usage de ce on.

A lire

Retour à l'accueil