Le roman débute par l'angoissante disparition d'une fillette. Nous retrouverons cette enfant bien des années plus tard, attirée par un Moland, Ragnar, devenu pasteur. Le trait d'union est tracé, la saga des familles du titre 1 peut continuer. Alors que leurs aînés s'effacent au fil du temps, la jeune génération s'essouffle dans des combats politiques sans fin, qui nient le destin individuel et prônent le collectif. Pesant...

Lien historique: une plate-forme pétrolière s'effondre.

 

Le roman de Bergen comporte six volumes dans sa traduction française

1900, L'aube (2 tomes)

1950 Le zénith (2 tomes)

1999 Le crépuscule (2 tomes)

Titre original

1900 Morgenrød

Traduit du norvégien

par Alexis Fouillet

Rappel:

Les personnages sont fictifs mais les événements historiques (séparation de la Norvège du royaume du Danemark, construction de la voie de chemin de fer qui fera de Bergen le trait d'union entre les grands territoires de l'Est, la Russie et l'Angleterre) sont respectés.

Onze familles dont certaines apparentées servent de socle à ce récit. Il y a des notables, industriels, gros négociants, leurs épouses, leurs enfants et leur petit personnel. Les premiers règnent sur les seconds, usant de leur pouvoir pour abuser de leurs femmes, toutes générations confondues.

Retour à l'accueil