roman

Albin Michel, 2002

Connaît-on jamais ceux qui nous ont donné la vie? Leur vie avant notre être? Elle, sa fille, le vénérait, l'attendait, respectait sa parole, ses injonctions. Elle en oubliait de vivre pour lui plaire, pour répondre à ses attentes. Et il meurt, et elle reçoit la visite d'un autre homme, qui lui demande de lui parler de son père. Car il est son fils, ce fils qu'elle aurait tant aimé incarner.

Très bel hymne, belles réflexions qui nous atteignent peu ou prou dans notre bien et notre mal-être.

A lire

Retour à l'accueil