Fleuve noir
1996


Ça se passe à Marseille. C'est un homme qui raconte. Une histoire de beauf. L'histoire de son beauf, et un peu la sienne. C'est déjanté, cocasse, tous les poncifs y traînent et on n'a pas le temps de s'ennuyer.
  L'auteur a dû se libérer en écrivant ces quelques pages. Je ne suis pas sûre qu'il faille les élever au rang de chef d'oeuvre de la littérature mais bon, on rit et ça fait du bien.
  Par contre j'hésite à vous recommander de le lire, c'est pas noir c'est visqueux...
  Quand l'appât du gain amène à une catastrophe écologique annoncée est une autre ouverture possible...

Retour à l'accueil