Gallimard Jeunesse


2004


  Livre écrit en direction d'un lectorat de jeunes. C'est l'histoire romancée du ghetto de Varsovie racontée de l'intérieur par une enfant qui est native du quartier et qui va subir l'enfermement prôné par les nazis.
  Le prétexte invoqué en est le typhus, pour éviter sa propagation. A ce moment-là, ils ne sont pas atteints mais quand la maladie se déclarera elle trouvera un terrain de prédilection dans ces gens mal nourris, épuisés et qui ne peuvent plus enterrer leurs morts.
  Il y a les morts, les déportations, les révoltes, mais tout ça est raconté en douceur. Pas de heurt, de la résignation, du désespoir, et un fil conducteur: l'humanité ne peut pas être dans un camp seul, il faut qu'elle soit partagée.
  C'est un beau récit, tout en retenue, qui dit l'horreur pour qu'on n'oublie pas mais qui délivre un magnifique message d'espoir. 

Retour à l'accueil