DSCN2300
Romans 1.
1814-1815
Première édition: 1816
Traduction de Josette Salesse-Lavergne
Christian Bourgois, 1979
Omnibus, 1996
402 pages
  Emma Woodhouse, fille cadette d'un vieux père, règne sur les coeurs du village de Highbury. Elle vient de marier sa gouvernante l'excellente miss Taylor, qu'elle a menée toute son enfance par le bout du nez. Les deux femmes sont d'inséparables amies et se rendent fréquemment visite.
  Le père d'Emma vit les mariages comme des calamités qui éloignent les personnes qu'il apprécie. Sa fille se pique de quasi divination et de provoquer par sa clairvoyance les unions de ses proches. On verra qu'elle est loin du compte!
  Emma va s'enticher de la jeune Harriet Smith, obscure élève d'une Mrs Goddard, vouloir parfaire son éducation, lui faire fréquenter le beau monde et la vouloir bien marier. Harriet devra renoncer à son prétendant un brave fermier du nom de Robert Martin pour conserver l'estime d'Emma. Après le clergyman, le beau-fils de l'ex Miss Taylor ( Mrs Weston) Franck Churchill et pas mal de désillusions elle trouvera enfin auprès de Robert Martin la félicité... 
  Mais il aura fallu beaucoup de temps pour qu'Emma change de comportement et arrête de diriger son monde. Elle rejette Miss Fairfax, élevée par les Campbell, douce jeune fille qui vit chez sa tante Miss Bates et sa grand-mère. Elle ne voit rien de l'intrigue amoureuse de Jane Fairfax et Franck Weston-Churchill. Quant au clergyman il est imbu de sa personne, envieux, jaloux, en un mot il donne une piètre idée de sa profession. Il a trouvé chaussure à son pied en épousant une très superficielle et désagréable femme.
  Si Emma progresse dans sa façon d'appréhender le monde c'est grâce à Mr Knightley qui la corrige de ses mauvais penchants  avec bienveillance.
  Très drôle, les bons sentiments gagnent la partie...
Retour à l'accueil