DSCN1952.JPG

Roman

Flammarion, 1997

  Eprise de justice et exigeante en amour comme en affections, Marie-Hélène vient de consacrer neuf ans à essayer d'obtenir la réhabilitation de son père dans une condamnation pour crime de sang. Elle a eu le concours de Maître Porquès. Il l'encourage à écrire ses mémoires car l'assassinée était la mère de Marie-Hélène et de Charlotte. Elle revit les vacances de ce dernier été sous les oliviers. Elle avait 15 ans et Charlotte 12. Cette dernière assiste son aînée quand celle-ci la demande mais elle préfère se réfugier à Angoulême auprès de son mari et de ses deux bambins.

  Vite lu, pas un mot de trop, pas de longueurs, ce roman s'apparente à une nouvelle, comme le journal nous en révèle tous les jours.

A lire

Retour à l'accueil