ete.jpgroman
             Éditions Buchet. Chastel
             2009

 
  Au commencement, on se trouve dans un récit qui s'apparente à La guerre des boutons de Louis Pergaud.
  Le narrateur c'est David, 10 ans, bientôt 11 et un concours d'entrée en 6e à bûcher. Il est retenu aux récrés pour travailler plus, par son instituteur, M Dieu, tandis que son meilleur copain Yacov fait des 100 lignes à la chaîne.
  Yacov est crade, gros, poltron et juif. Il est choyé par ses parents et ses soeurs. David est français, chrétien-catholique. Il est élevé par sa mère, veuve deux fois, d'abord de son père Isaac, puis de son père adoptif Duval. Lui, il l'avait pas adopté cet homme, qui pourtant lui a donné un nom français.
  Récit plein de verve enfantine, on rit des fausses interprétations, des confusions de sens, de la terreur face à l'"aimeuse", Mme Lafayette.
  On reste scotché pour connaître le devenir de ce Titi qui n'a pas eu le bonheur de naître à la bonne époque.
  Au moment où sort "La rafle" sur nos écrans, je vous recommande de lire ce récit.

Retour à l'accueil