41HB038pBXL__SL500_AA300_.jpg

Titre original: Summertime

Éditeur original: Viking, New-York

2009

Traduit de l'anglais (Afrique du Sud)

par Catherine Lauga Du Plessis

Éditions du Seuil

2010

 

  L'auteur utilise un subterfuge pour cette confession pudique: il est mort et un certain M Vincent enquête auprès de quelques-unes de ses relations survivantes pour écrire sa biographie. Il y a Julia qui le séduisit pour se venger de son mari, Margot la cousine qu'il voulait épouser dans sa petite enfance, Adriana, mère d'une de ses élèves, Martin, collègue ainsi d'ailleurs que Sophie qui elle aussi était mariée et quitta son époux ensuite. Nous sommes à sa suite en Afrique du Sud, au Brésil, en Angleterre, à Paris... C'est bien écrit, l'apartheid est abordé, les relations sociales des années 60 à nos jours. Un peu languissant. 

Retour à l'accueil