DSCN2430.JPG
Le temps des poisons, tome 2.
PERRIN, 2009.
  Ce roman s'articule en trois parties comme son prédécesseur On a tué la reine. Les protagonistes sont peu ou prou les mêmes, avec une évolution notable: à la suite de la mort suspecte de Marie-Thérèse, infante d'Espagne et reine de France, Louis XIV épouse morganatiquement, la gouvernante des bâtards de la Montespan: la Maintenon, que les libelles qui circulaient sous le coude nommaient la Maintenant.
  Notre fil conducteur reste inchangé: Charlotte de Fontenac, épouse Saint-Forgeat. Nous l'avions quittée en partance pour la Bastille, nous la retrouvons aux prises avec le ministre Louvois, de sinistre mémoire. Elle aura besoin de tous les appuis que sa naissance et sa beauté lui ont procurés pour en réchapper. Par delà le roman nous abordons les terribles dragonnades, l'influence de la Maintenon, convertie depuis peu au catholicisme qui va oeuvrer pour faire abolir l'Edit de Nantes et provoquer la fuite de milliers de protestants pour échapper à la mort.
  Les descriptions des joyaux, atours et bombance de cette cour royale sont une invite à la Révolution, que parachève la justice royale. On est proprement scandalisé que cet absolutisme ait pu se perpétuer si longtemps, si savamment.
Retour à l'accueil