DSCN2425.JPGLe jeu de l'amour et de la mort, tome 3.
Roman
Plon, 2000.

 

  Nous avions laissé la fille orpheline de Marie-Antoinette et de Louis XVI au Temple, seule et confinée dans une tour assombrie par des caches posés sur les ouvertures. Elle n'a que 16 ans quand elle apprend la mort de sa mère et de son jeune frère. La République décide d'adoucir son sort, lui offre une compagne: Madame de Chanterenne. Peu à peu on organise l'évacuation de la prisonnière vers le pays de ses ancêtres maternels; on lui fait confectionner du linge et des parures décents, plus en rapport avec son rang.
  Dans le roman Marie-Thérèse est enceinte d'on ne sait qui: gardien malveillant ou trop bienveillant? On procède à l'échange de la jeune femme avec sa compagne de jeux (qui serait sa soeur, fille non légitimée de Louis XVI); cette dernière va aller en Autriche d'où elle reviendra quelques années plus tard et épousera son cousin, fils du futur Louis XVIII et sera connue comme la Duchesse d'Angoulême.
  Marie-Thérèse quant à elle mettra au monde une fillette qu'elle confiera à l'adoption et vivra le reste de ses jours en recluse, fuyant la vindicte des ennemis de ses parents qui veulent attenter à ses jours. Les villageois qui la côtoieront sans jamais voir se traits la nommeront Comtesse des Ténèbres.
Retour à l'accueil