braconne.jpgPréface de Jean Anglade
              L'Écriteau Éditions

              2009

  
 Les périodes de la garde à vue, de l'emprisonnement, du procès sont plus intéressantes. Le prévenu y gagne en psychologie. Il a la chance d'évoluer dans un univers carcéral très protégé, "à l'eau de rose".
  Peut-être ce récit a-t-il été fait à l'intention des jeunes lecteurs? Beaucoup des notes explicatives y font  songer...

 

Retour à l'accueil