DSCN2426.JPG
roman
Le jeu de l'amour et de la mort, tome 2.
Plon, 2000.
  Nous continuons notre voyage en Révolution, qui nous permet d'apprécier-ou pas... le tragédien Talma, le peintre David, de découvrir les eaux de Passy et le vin de Charonne.
  Nous sommes entraînés au spectacle de la guillotine, qui donne son titre au roman, puisqu'on décapitait des dizaines de condamnés, à la chaîne. Le dépouillement des cadavres rappelle des massacres plus récents et aussi ignobles.
  Nous avons droit à une version du sauvetage de Louis XVII, ou plutôt à son escamotage.
Retour à l'accueil