fils-c.jpg Éditions Lucien Souny

2010 

  Chronique douce-amère qui se déroule à cheval sur le XIXe siècle et la première partie du XXe. On y traite des relations maître/domestique, mari/femme, père/fils mais plus encore de pédagogie. Ce roman est un hommage collectif aux hussards noirs de la République, noyé dans une romance contrariée qui donnera la connotation sentimentale du roman.

  On y parle d'Algérie, du Sud-Ouest et des plaines céréalières du Bassin parisien, de la passion des livres et des jardins, des chevaux et des chiens. C'est gentil, plein de bons sentiments... On retrouve dans ces pages le parfum d'un temps révolu, "que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaître", pas si désagréable!

 

 

Retour à l'accueil