DSCN1949.JPG
roman
Titre original: El juego del ángel
Dragonworks, 2008
Traduit de l'espagnol par
François Maspero
Robert Laffont, 2009
  Trois actes et un épilogue, soient 537 pages pour cette version moderniste de "vendez votre âme au diable". Le conteur, David Martín, DM, 17 ans en 1917, travaille dans un journal local de Barcelone.
  Son père vient de mourir. Sa mère les a abandonnés. Il loge dans une pension sordide. Bientôt Vidal, richissime héritier le prend sous son aile. Don Pedro s'échine à raboter sous les pas de son protégé la route caillouteuse de jeune écrivain en mal de lectorat.
  David Martín s'est lancé dans l'écriture de feuilletons qui ont pour cadre les ruelles sordides de la vieille capitale catalane. Ses éditeurs le grugent allègrement!
  Un libraire, Sempere, qui a recueilli DM au sortir d'une mémorable correction que lui avait infligée son père, illettré qui voyait d'un mauvais oeil que son rejeton se plonge dans la lecture, est devenu son idole. Il lui a confié LE livre: Les grandes espérances de Dickens. C'est chez ce veuf que David trouve la force de continuer. Sempere croit que les écrits enferment l'âme de leurs auteurs et qu'on peut détruire quelqu'un en s'emparant de son oeuvre.
  D'âme il en est question à presque toutes las pages. David a reçu une commande de catéchisme grassement payée. Enfin le croit-il car le combat est inégal et s'il gagne la vie éternelle, les souffrances inhérentes à la condition d'être humain ne lui seront pas épargnées. Lucifer veille.
Retour à l'accueil