DSCN2459.JPG
    Les Dames du Méditerranée-Express, tome 1.
Julliard, 1990.
  Dans le premier volet de la trilogie Les dames du Méditerranée-Express, Pierre Bault, le conteur, choisit de nous révéler une histoire qu'il a en partie vécue, lorsqu'il était conducteur du train de luxe précité. Pour le moment il est dans un train de transport de troupes, en partance pour le front, nous sommes en Août 1914. 
  1902. Mélanie est une enfant de bientôt 16 ans livrée à elle-même, entendez par là que sa mère s'en désintéresse; sa dame de compagnie, Fraülein, lui inculque les rudiments de ce qu'une femme du monde se doit de connaître. Madame Albine Desprez-Martel, mère de Mélanie: grande bourgeoise par son mariage, descendante de l'aristocratie vaticane par sa naissance,  vit intensément les derniers feux de sa jeunesse, du haut de ses 33 ans ou peu s'en faut. Son beau-père Timothée Desprez-Martel gère seul la fortune familiale depuis la mort du père de Mélanie et le désintérêt de son second fils Hubert pour la Banque. Celui-ci, bon vivant, dilapide doucement l'immense fortune léguée par une marraine avaricieuse.  
  Donc pour se distraire Mélanie observe du haut d'un arbre de la propriété familiale le raout de Mrs Hugues-Hallets dont la villa jouxte celle de sa famille, à Dinard. Une branche cède et la voilà en chemise de nuit aux pieds d'un marquis dont elle s'éprend sur le champ.
  Sa mère trouve tellement ledit marquis à son goût qu'elle en fait son amant au grand dam de Timothée Desprez-Martel qui lui destine son héritière Mélanie, à la demande pressante de celle-ci.
  Hélas... Lors du voyage de noces le marié délaisse Mélanie pour une chanteuse célèbre; la jeune femme tente de quitter le train en marche, c'est là qu'intervient Pierre Bault notre conteur. Grâce au peintre  Antoine Laurens qui habite un castel près d'Avignon elle va connaître l'enchantement de la Provence et ...
  Lisez ce roman pour revivre la Belle Époque, l'Entente Cordiale et les joies des trains de luxe. Vous découvrirez que le statut de la femme n'était pas enviable.
Retour à l'accueil