DSCN2050.JPG
Le Passage, Paris - NewYork Éditions, 2006
  Elles sont deux femmes, une avocate et sa cliente, dans la Rome contemporaine, à chercher leur place de mère. Clara, la cliente va obtenir, grâce au brillant plaidoyer de Francesca, la garde de Cécilia. C'est la mère de son mari qui a élevé la petite. Ses interventions auprès de sa fille n'ont souvent causé que des catastrophes. Mais on n'imagine pas une toute petite fille vivre séparée de sa mère, alors le juge suit la demande de son avocate et lui confie l'enfant.
  Francesca découvre que malgré sa liberté totale son mari demande le divorce et compte bien obtenir la garde de leurs deux fils, ne tenant pas compte de la notoriété au barreau de son épouse. Bien qu'il exerce en tant que professeur d'Université ce sont ses larges revenus à elle qui lui permettent de se consacrer, lui, à leurs enfants.
  Les rôles de père et mère, revisités, ne vont pas préserver les enfants des instincts destructeurs de leurs génitrices. Infiniment douloureux le destin de ces femmes nie leur capacité à être mères, les entraîne inexorablement vers l'indicible, l'abolition de leur descendance, l'accomplissement du cruel sacrifice de Médée.
Retour à l'accueil