oue.jpg

roman 

Editions Viviane Hamy

2006

 

  Le roman se déroule au tout début du XXe siècle, plutôt au XIXe puisqu'on y parle de Napoléon III et de Victor Hugo. Et c'est bien là le génie du romancier: on se laisse envoûter par cette histoire d'un autre âge qui fleure bon la vieille France avec ses maîtres et ses valets. Ca se passe au château des Perrières chez le Baron de l'Aubépine.

  Les héros en sont la famille du garde chasse: Lambert, le père, Eugénie la mère, leurs enfants Magdeleine et Grégoire son cadet de huit ans. Le père est bon garde, bon mari, bon père. La mère est travailleuse, bonne épouse et bonne mère. Les jeunes poussent sans histoire.     

  Le hic, c'est le baron. Il se veut progressiste. D'ailleurs n'assistera-t-il pas Eugénie quand elle mettra Grégoire au monde? Un homme se mêler de ça, qui plus est, le maître aider à la délivrance de la servante! Le baron admire Lambert parce que son père a tué des Blancs pendant la Révolution. Lambert le jeune n'en a cure, ce temps est révolu.

  Le baron se veut rouge; il part pour Paris dès qu'un courrier l'avertit que la révolte gronde. Il veut en être. Pendant son absence ses gens restent de longs mois dans le besoin. A son retour on sent bien qu'il n'a plus toute sa tête.

  Puis il se met à ramener des femmes qui ne passent guère plus d'une nuit et que Lambert doit raccompagner. Les gens du pays jasent.

  Nouvelle alerte révolutionnaire, nouveau départ. A son retour le baron a dans ses bagages une Berthe toute joyeuse que Lambert prend tout de suite en grippe.

  Et la vie se déroule: chasse, chiens, château, on ne s'ennuie pas un instant. Sans compter une énigme policière à résoudre...

  Dix ans ont passé. De l'Aubépine est décidé à partir pour Guernesey enlever Victor Hugo et l'aider à renverser Napoléon III. Il sera accompagné de Lambert...

  Les caractères bien trempés et le bon sens paysan se frottent aux préoccupations pusillanimes du baron. Ce dernier est imbu de lectures d'hommes de progrès mais ne voit pas qu'il laisse ses gens dans le dénuement.Belle étude psychologique.

  Lisez cet excellent roman.

Retour à l'accueil