1477992_3354180.jpg
Roman
Éditions Phébus, 2002.
  Jean Mascarpone, dit Giovanni coule des jours désoeuvrés dans une ancienne ferme tourangelle. Pour subsister, il écrit des entrefilets sur les faits divers régionaux, dans La Nouvelle République, en attendant le grand soir, celui où il publiera son roman et sera un écrivain reconnu. Ce job il l'a obtenu avec l'appui de Marc, le toubib des animaux, car Jean, que sa compagne Giulia a laissé tomber pour des cieux plus ensoleillés, a deux molosses Nestor et Rocco et un chat Champagne... Marc le soutient dans les moments difficiles et ils partagent de bonnes bouteilles.
  Dans ce cadre plutôt calme aux confins de la  Touraine et du Poitou, au lendemain de la grande tempête qui saccagea la France, deux morts successives viennent bouleverser la routine de l'adjudant Bolbec, de la brigade de Descartes.
  Roman noir qui surfe sur les hauts faits de la Résistance, Marc servant de conteur et de fil conducteur, lui le petit-fils d'émigrés juifs polonais, lui qui souffre dans sa chair de ce qui fut infligé à ceux de sa confession.
  L'atmosphère brumeuse des hivers tourangeaux baigne le lecteur et ajoute au suspens. Belle écriture, histoire toute simple, dont la banalité ajoute de l'intérêt au roman.
Retour à l'accueil