DSCN2300.JPG
Sense and Sensibility
1795-1797
Première édition: 1811
Traduction de Jean Privat
Christian Bourgois, 1979
Omnibus,1996
  Le recueil de Romans Tome 1 débute par une dizaine de pages sur JaneAusten, où sont évoqués son plaisir d'écrire sur des choses anodines, sa discrétion.
  (Roman de 202 pages.)
  Les trois soeurs Dashwood viennent de perdre leur père. Avant de mourir ce dernier a demandé à John, leur frère aîné né d'un précédent mariage, de veiller sur ses soeurs. Il songe à les doter d'une somme coquette mais quand il réfléchit avec l'aide de son épouse à tout ce bel argent qui va quitter son escarcelle, il réduit petit à petit ses ambitions. Ce passage où le couple digne d'Harpagon s'entretient des vices cachés d'une générosité possible est savoureux.
  Elinor, Marianne et Margaret doivent quitter la propriété pour s'installer dans un cottage loué par un parent, Sir John. Celui-ci est enchanté d'avoir près de lui quatre personnes nouvelles à inviter...
  Bientôt Marianne attire la convoitise des jeunes gens, tandis qu'Elinor, plus réfléchie, entretient une idylle avec Edward Ferrars, frère de sa belle-soeur. La mère d'Edward, véritable harpie a trois enfants...
  Les préoccupations de ce petit monde sont souvent futiles, leur peinture a quelque chose de très actuel...
Retour à l'accueil