DSCN1848

Titre original

The deep end

1952

PAC Editions 1978

Traduit de l'anglais par

Gérard de Chergé

10/18

 

  Voilà un roman policier qui ne fait pas dans le sensationnel, il rappelle les séries comme Inspecteur Barnaby où les meurtres se succèdent à un rythme infernal mais où l'enquêteur n'en perd pas pour autant son flegme tout britannique.

   L'enquêteur (et conteur) est  journaliste . Il a pris une semaine de congés qu'il va consacrer à élucider les circonstances du dernier fait divers sur lequel il a travaillé, alors qu'il est sensé passer ces huit jours au bord d'un lac, à pêcher. Il lui semble invraisemblable que le garçon qui s'est fait écraser par un wagon de manège ne l'ait pas entendu venir. Grâce à une série de mensonges il va cerner la personnalité de l'ado, ses relations, sa famille et dévider le cocon qui a amené à son trépas. L'action est ponctuée par les jours de la semaine, du samedi au lundi en huit, peu de temps morts, une imagination débordante et une carte de presse permettent à notre fouineur d'y voir clair. Le tout enrobé dans une bluette sentimentale qui lui permet de meubler ses nuits de célibataire provisoire. La genèse de l'éclosion du monstre avide de provoquer la mort, le tigre, est peu banale...  

  C'est à lire.  

Retour à l'accueil