rupture.jpgTraduit de l'anglais

            par Christophe Mercier

            Editions du Masque

                 2010

 

  C'est l'histoire d'une faillite éducative, l'histoire de la lâcheté élevée puissance maxi, l'histoire de choses sans importance pour ceux qui en furent témoins et qui mises bout à bout par l'inspecteur montrent l'engrenage de la haine, de la violence portée à son paroxysme. Et quand je vous dirai que Samuel qui vient de tirer dans la foule n'est qu'une victime j'espère vous donner envie de vous plonger dans ce bouquin. Le personnage de Lucia qui mène l'enquête est admirable: bien que chahutée et même plus par son entourage elle tient bon et réussira sûrement à ce qu'un procès ait lieu. C'est un roman déstabilisant on en a la nausée: tout ce racisme, contre les noirs, les homos, les juifs les étrangers... Quand on entend parler les parents de Donovan, un des principaux monstres, on se dit que voilà, lui aussi est victime; mais quand même... Il vous prend soudain l'envie de régler leur compte au directeur de collège, au supérieur de Lucia... A tous ceux qui ne veulent pas voir, qui refusent de porter aide et assistance à leur prochain, qui préfèrent des apparences lisses et trompeuses à une vérité "choking". La haine c'est contagieux, ça vous éclabousse! Cette histoire se passe à Londres, elle est contemporaine...

  Plaisant à lire car bien écrit, beaucoup de dialogues.

 

 

Retour à l'accueil