8dcf35ee5004f954835d6dd4004bc886-300x300
Roman
Traduit de l'anglais (Etats-Unis) par
Nelly Skhlar
Titre original: Saturday, the Rabbi Went Hungry, 1964
Editions La Découvertte, 2006
  Voici le deuxième roman de la série, édité dans La semaine du rabbin, Tome 1. Nous avions quitté la communauté sous la présidence de Jacob Wasserman. De nouvelles élections ont porté Schwartz à la tête de la congrégation. Il est architecte, et ne voit pas d'un bon oeil le bâtiment austère que les fondateurs ont fait ériger. Justement Goralski cherche à perpétuer la mémoire de son épouse décédée l'an dernier, il va essayer de lui faire financer une chapelle qu'il accolerait à la synagogue et qu'il pense du plus bel effet.
  Le rabbin, consulté, n'est pas du même avis. Il voit la chapelle comme une verrue dans le paysage. Nous sommes au moment de Yom Kippour qui tombait un samedi cette année-là. Les offices se succèdent pendant la journée de jeûne. Certains qui devraient en être exemptés comme le vieux Goralski, très malade ou Miriam Small, enceinte, ne  vivent pas bien leur mise à l'écart.
  Mais un drame survient. Alors que son épouse, catholique, gardait les enfants des voisins pour qu'ils puissent se rendre au Temple, Isaac Hirsh est retrouvé inanimé dans son garage. Il n'était pas pratiquant. Pourtant son épouse contacte le rabbin car elle croit de son devoir de le faire enterrer parmi les siens.On lui vend une concession. Au lendemain des obsèques, des questions sont soulevées: le corps de Hirsh est-il bien à sa place? Si par malheur il s'est suicidé le cimetière ne sera plus cachère. Aidé de son ami le commissaire irlandais Lanigan, David Small devra faire toute la lumière. Il a d'autres soucis car Miriam est sur le point d'accoucher. Très jolis couplets sur les prénoms à cette occasion.
  A lire! 
Retour à l'accueil