v-llosa.jpgroman

                  GALLIMARD

                    2006 

 

  Le livre est divisé en 7 chapitres que j'ai tout d'abord crus indépendants. Le premier Les petites Chiliennes qui fait 19 pages est bien ficelé; on y croit, il est frais, il donne envie de lire les suivants. Las! tout n'est pas de la même veine. J'aurais bien vu chaque aventure faire l'objet d'une nouvelle éditée à part:

-La niña à Cuba

-La niña à Londres

-La niña à Tokyo

-Le retour de la niña

-La vérité sur l'enfance de la niña

-La mort de la niña

  Enfin, ne vous y trompez pas; ce n'est pas Martine! Car pour garder un peu de vraisemblance à cette fable l'auteur la fait se dérouler sur 40 ans (une vie de cotisations)... 

  On a donc l'occasion de partager les moeurs de riches éleveurs de chevaux, de visiter des palais de délires, de compatir aux malheurs des accidentés de la vie pour enfin arriver à la vie au Pérou, déjà effleurée dans l'entame.

    Que dire d'autre? Le fil conducteur de ces 400 pages c'est comme un fil à la patte, il accroche Ricardito le bon garçon à Lily, la vilaine fille; elle l'utilise et l'avilit comme elle-même s'avilit pour d'autres hommes. C'est une relation tout sauf quelconque, on se sent voyeur plus que lecteur...

Retour à l'accueil