DSCN2432.JPG
Titre original: Icha boharat mibsora
Éditeur: HaKibbutz HaMeuchad Publishing House, Tel Aviv, 2008
Éditions du Seuil pour la traduction française, 2011
  1967.Trois ados font connaissance à l'hôpital militaire; ils ont 16 ans et la peur de mourir. Les deux garçons Avram et Ilan et la fille Ora vont vivre en vase clos, aux portes de la guerre. Après cette entrée en matière ils ne se quitteront plus, ou alors ils s'éloigneront mais resteront intimement liés.
  Quelques années passent...Les hommes sont amoureux de la femme et elle l'est de chacun d'eux. Elle épousera Ilan, aura un fils, Adam mais ne cassera pas son lien avec Avram... Ilan fera tout pour tenter de sortir Avram des griffes de l'ennemi, il essaiera de mourir pour se punir de son échec et se dévouera corps et âme quand Avram leur reviendra broyé par ses geôliers. Ora les soutiendra dans cette lutte pour la renaissance. Un deuxième garçon naîtra, Ofer, qui sera élevé par Ilan mais devra sa conception à Avram.
  Voici qu'après trois ans de service militaire Ofer se rengage et c'est l'enfer pour sa mère. Elle part pour un périple en Galilée et elle va dérouler toute son intimité à Avram qui l'accompagne bien malgré lui. 21 ans de tendresse, d'anecdotes dont se repaissent les parents (et qui peuvent lasser ceux qui n'ont pas la fibre maternelle- ou paternelle), pour tenter d'endiguer le sort, de faire fuir les porteurs de mauvaise nouvelle.
  L'amitié entre la famille et le chauffeur de taxi, dont la famille a été spoliée de ses terres; la terreur des attentats, la mobilisation, l'état d'alerte permanent, la beauté des paysages traversés, tout concourt à rendre ce roman d'amour et de fraternité passionnant. Mais il se mérite: très difficile...
Retour à l'accueil