8dcf35ee5004f954835d6dd4004bc886-300x300.gif
Roman
Traduit de l'anglais (États-Unis) par
Raymond Albeck
Titre original: Friday, the Rabbi Slept Late, 1964
 
Éditions La Découverte, 2006
  Voici le premier des quatre romans édités dans le recueil La semaine du rabbin, Tome 1.
  Une bourgade, Barnad's Crossing, du côté de Salem; elle a été fondée par des transfuges de cette dernière ville, qui voulaient fuir la rigueur de la loi qui y était appliquée.
  Une communauté juive, toute récente avec sa synagogue neuve, son premier président, son jeune rabbin. Et la vie ordinaire, des gens qui travaillent, qui commercent, qui s'amusent, qui assistent à la prière.
  Une jeune employée va être assassinée, son corps jeté par dessus le mur qui clôt l'enceinte du Temple.
  Ce soir-là, David Small a veillé très tard pour étudier et il dit n'avoir rien entendu. Il est aussitôt soupçonné, son état de rabbin ne le protégeant pas d'un possible accès de fureur meurtrière.
  Voilà un roman policier qui sort de l'ordinaire. Le cadre, la communauté juive américaine, les rivalités dans ce groupe, la vie de la bourgade où d'autres communautés religieuses se côtoient. C'est joyeux, étonnant: grâce au rabbin, on lit le Talmud et on s'essaie à en tirer des enseignements, il nous aide à percer les mystères de l'âme humaine...
  Bravo, belle réussite.
 
Retour à l'accueil